Acquisitions 2013

2013

Retour à la période
Ecouen, façades dans la cour, Octave de Rochebrune, 1865 (C) RMN-Grand Palais
Gravure

Ecouen, façades dans la cour, Octave de Rochebrune, 1865

La figure d’Octave de Rochebrune illustre parfaitement un type d’aristocrate de province, politiquement conservateur, érudit et artiste à ses heures. Formé au paysage auprès de Justin Ouvrié qui travailla aux lithographies des Voyages pittoresques du baron Taylor, il s’initia à l’estampe en autodidacte, mais la pratiqua avec assiduité, laissant plus de cinq cents œuvres à sa mort.

Le château d’écouen est le seul sujet que grava Octave de Rochebrune en Île de France, ce qui témoigne de l’importance que l’édifice pouvait avoir aux yeux de ce passionné de la Renaissance. La vue de la cour est très caractéristique de sa méthode de travail qui magnifie l’architecture par la perspective et le contre-jour tout en disposant de nombreux détails réalistes et pittoresques (personnages en costume contemporain, stores et pots de fleurs). Cette vue n’est pas un témoignage documentaire sur l’état de l’édifice en 1865 : les statues et les bustes qui ornent le frontispice d’entrée ont été restitués à partir des estampes publiées en 1579 par Jacques Androuet du Cerceau.

 

 

Don de la Société des amis du Musée national de la Renaissance, Ec. 1983

Autres collections

Cruche en grès montée en orfèvrerie, Frechen et Londres, 1566

Acquisitions 2015

L'Adoration du Veau d'or, Paris (?), milieu du XVIe siècle

Arts du textile