Accrochage de cassoni
Voir toutes les actualités

Nouvel accrochage de cassoni

Pendant la fermeture du musée Jacquemart-André de Paris pour cause de travaux, le château d’Écouen a l’honneur de présenter deux exceptionnels panneaux de cassone qui rejoignent ainsi la plus grande collection française de cassoni.

Ces panneaux ornaient très certainement deux cassoni, probablement commandés à l’occasion du mariage d’un des membres de la famille Manelli, dont les armes figurent sur le carquois de l’Amour porté en triomphe.  

Les épisodes décrits sont tirés de l’histoire romaine, telle qu’elle est relatée par Plutarque dans Les Vies parallèles. D’un côté, on assiste à la bataille de Pydna, remportée par Paul Émile en 168 avant notre ère sur son ennemi macédonien Persée (qui brandit un drapeau noir avec une demi-lune). Cette victoire, qui mit fin à l’indépendance de la Grèce, fut justement célébrée pendant trois jours dans les rues de Rome, comme on le voit de l’autre.

Cassoni 2023

Il s’agit d’une production de très haute qualité, sans doute issue de l’atelier d’Andrea del Verrocchio, alors très en vue à Florence à la fin du XVe siècle, puisqu’il forma notamment Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio et Léonard de Vinci. Ce dernier, jeune apprenti, serait d’ailleurs peut-être intervenu dans le paysage. On pourrait en effet reconnaître la main du peintre dans les lointains brumeux ou les formations rocheuses. Ces panneaux constituent aussi un témoignage particulièrement parlant des pratiques collectives d’atelier à la Renaissance, où, comme ici, plusieurs artistes pouvaient travailler côte à côte à une seule et même œuvre.

Cassoni_2023
Visites guidées pendant les vacances scolaires
Du 12 au 25 février 2024
Tête de martre en cristal de roche
Notre dernière acquisition, une tête de martre en cristal de roche, désormais exposée