Vierge de Lorette

Vierge de Lorette

Vierge de Lorette

Acquisitions 2013
Partager
Matière et technique: 
Albâtre
Origine et date: 
Italie centrale (Marches ?), seconde moitié du XVIe siècle
Artiste(s): 

Dimensions :

30
20

    Ce relief en albâtre exécuté par un sculpteur italien anonyme de la seconde moitié du XVIe siècle constitue l'un des meilleurs exemples de l'influence d'une plaquette de bronze liée au pélerinage de Lorette, dans la région des Marches. Selon la tradition, la Santa Casa, la maison de la naissance de la Vierge, aurait été apportée par des anges en Italie en 1294. Cet édifice fut en réalité envoyé de Nazareth par le prince byzantin Nicéphore Ier Doukas en 1291, puis réassemblé à Lorette en 1294. L'afflux croissant de pèlerins explique l'édification entre 1468 et 1587 d'une importante basilique, à l'embellissement de laquelle travaillent notamment des sculpteurs florentins et vénitiens comme Giuliano da Maiano et Jacopo Sansovino.
    La diffusion de l'image mariale à destination des pélerins s'appuie principalement sur des gravures et de pendentifs métalliques. Elle prend également la forme de plaquettes de bronze doré d'environ 13 centimètres de longueur, ornées ou non de l'inscription "LORETA" ainsi que d'une image de la Vierge à l'Enfant assise devant une représentation stylisée de la basilique soutenue par des anges.  Ce modèle est connu en plusieurs exemplaires, comme celui du Musée national de la Renaissance (E. Cl. 20019). Il a tour à tour été attribué à Andrea Sansovino, à l'atelier de celui-ci ou encore à Aurelio Lombardi, et est traditionnellement daté du deuxième quart du XVIe siècle, bien que l'existence de nombreuses variantes suggère que plusieurs ateliers aient pu créer des plaques de ce type durant plusieurs décennies. La redécouverte de cette plaque d'albâtre permet de confirmer que la popularité de la plaquette métallique auprès des pèlerins a également suscité l'intérêt des artistes.

Don de la Société des Amis du musée national de la Renaissance