Pot trompeur

Pot trompeur

Pot trompeur

Acquisitions 2013
Partager
Matière et technique: 
Terre cuite émaillée
Origine et date: 
Saintonge, fin du XVIe siècle
Artiste(s): 

Dimensions :

25.8 cm
12.2 cm (pied)

Ce pot trompeur de Saintonge enrichit aujourd’hui les collections du musée national de la Renaissance, qui ne présentait jusqu’alors qu’une seule pièce originaire des ateliers de cette région (E. Cl. 7693). Le pot est dit « trompeur » car il ne s’agit pas d’un simple pichet. Deux conduits percés sous le pied permettent de verser différents liquides. Deux médaillons ornent la panse : au centre du premier, une salamandre couronnée, emblème de François Ier, est surmontée de trois flammes ; sur le second se déploie un aigle bicéphale, également couronné. Ces deux motifs font certainement allusion aux noces du roi de France et d’Éléonore d’Autriche en 1530. Une pièce conservée au musée du Louvre porte les mêmes armoiries (MR 2351). Ce répertoire héraldique perdure jusqu’au XVIIe siècle. Deux anses, de part et d’autre, portent des mascarons. Enfin, le pot est ceint d’une monture simulant un travail d’orfèvre et permettant de proposer une datation vers 1580. Un vase trompeur de même forme, daté du XVIIe siècle, est conservé au musée Dupuy-Mestreau, à Saintes. Ces pièces témoignent de la qualité des céramiques de Saintonge, qualifiées parfois de demi-luxe, intermédiaires entre la vaisselle commune et la vaisselle précieuse.

Don de la Société des Amis du musée national de la Renaissance