Dépôt du musée de l'armée

DÉPÔT DU MUSÉE DE L'ARMEE AU MUSÉE NATIONAL DE LA RENAISSANCE

 

Le musée national de la Renaissance accueille en dépôt dans la salle d'armes une armure de joute à  pied ainsi qu'un marteau d'armes du département des armes et  armures  anciennes du musée de l'Armée.

{C}

Ce harnois, provenant d'Innsbruck vers 1510-1515, est destiné au combat à pied en champ-clos. Toutes les parties du corps ordinairement laissées sans protection pour assurer le confort ou l'aisance du combattant  (les aisselles, le pubis, l'intérieur des coudes  ou des genoux) sont protégées de lames de  métal aux articulations complexes.


La braguette et le décor repoussé, imitant des crevés, se développant sur toute la surface de l'armure font référence à la mode vestimentaire masculine contemporaine. La joute à pied, utile entraînement militaire, était aussi fréquemment pratiquée en Allemagnee et en Angleterre que le tournoi équestre.


Pour compléter cette armure, un mateau d'armes (Italie du Nord (?), vers 1500-1530) nous a également été déposé par le musée de l'armée.  Il semblerait qu'il était plutôt réservé à la joute à pied, bien que nous retrouvions sur les champs de batailles son équivalent utilisé par les mercenaires suisses afin de désarçonner les cavaliers.