Angela Bella (portrait idéal)

Angela Bella (portrait idéal)

Angela Bella (portrait idéal)

Le portrait à la Renaissance
Partager
Origine et date: 
Casteldurante, vers 1530
Artiste(s): 

Le portrait en buste de cette femme a été peint au fond d’une coupe sur pied. La jeune femme blonde, vêtue et coiffée avec élégance, a un regard et un sourire séducteurs. Il ne s’agit pas d’un portrait réel mais d’un portrait idéal caractéristique du centre de majolique de Casteldurante.

 

"Majolique" est le nom donné à la faïence italienne de la Renaissance et par extension à toutes les faïences fabriquées selon la technique italienne. A Casteldurante, dans le nord de l'Italie, les artistes se spécialisent dans les portraits en buste de femmes ou "belle donne" ou de héros de l'Antiquité.

 

La beauté d’Angela est un thème central dans la littérature et les arts de la Renaissance. Cette coupe peinte a sans doute été commandée par des amateurs de la « poésie d’amour ». Produites en série, les pièces de la « vaisselle d’amour » ont souvent pour thème une femme et une vertu morale. D'autres combinent une image féminine et une image masculine. D'autres encore illustrent les grandes étapes de la vie du couple : les fiançailles, les noces ou la maternité... Elles ne sont pas utilisées pendant les repas mais exposées dans les demeures de leurs riches propriétaires.

 

C'est au Moyen Age que les populations musulmanes introduisent la faïence en Espagne et en Italie. Vers la fin du XVe siècle, les modèles orientaux et gothiques sont abandonnés au profit d’un style propre à la Renaissance. L’attrait pour la figure humaine qui touche tous les arts se retrouve naturellement dans la céramique d’apparat.

 

La technique de la faïence est complexe. La pièce est façonnée en argile puis trempée dans un bain à base d’étain. Sur cet émail blanc et opaque, des décors sont réalisés au moyen de pochoirs dits poncifs. Des oxydes métalliques réduits en poudre mélangés à un liant sont posés à main levée. Après la cuisson à grand feu, entre 800 et 900 degrés, ils dévoilent leurs couleurs. La technique du lustre utilisée ici permet d’agrémenter la pièce de reflets métalliques.