L'Age viril de l'homme

L'Age viril de l'homme

L'Age viril de l'homme

Partager
Origine et date: 
Florence, vers 1564

Au XVe siècle, les Médicis manifestent un grand intérêt pour les tapisseries, qu’ils achètent massivement dans les Pays-Bas. Soucieux de promouvoir l’industrie florentine, Côme Ier décide en 1545 de fonder une manufacture en Toscane, dirigée par deux liciers flamands. Il confie à l’atelier de Benedetto Squilli le soin de tisser les pièces destinées à orner les murs du Palazzo Vecchio, lieu d’exercice de son pouvoir. Des peintres prestigieux, comme Bronzino, Allori et Stradano, sont sollicités pour fournir des cartons à sujets mythologiques ou religieux, dont la symbolique est subtilement liée à l’histoire des Médicis et à leur idéal de gouvernement.

L’Âge viril, un élément d’un cycle consacré à la Vie de l’homme d’après des dessins de Giovanni Stradano, répond ainsi aux aspirations philosophiques du cénacle humaniste florentin. La scène figure une allégorie de l’Homme, guidé par la Foi tenant un bol pourvu d’ailes (symbole de la vie contemplative et de la vie active) et par l’Innocence (accompagnée d’un angelot) vers la montagne où siège l’illumination divine. La vivacité des couleurs et la richesse de la bordure ornementale en font un superbe exemple de tapisserie maniériste italienne.