Armoire de Clairvaux

Armoire de Clairvaux

Armoire de Clairvaux

Partager
Origine et date: 
Bourgogne, dernier quart du XVIe siècle
Artiste(s): 

Provenant de l’abbaye de Clairvaux (Aube), cette armoire présente une structure à deux corps typique de la nouvelle conception des meubles de cette époque. La profusion de son décor sculpté, dans la tradition du style de Hugues Sambin, en fait sans conteste l’un des plus beaux meubles conservés de la Renaissance française.

Dès la seconde moitié du XVIe siècle, l’architecture influence la forme des armoires, cabinets, buffets, construits comme de petits « monuments», et le décor des meubles s’italianise. Les motifs ornementaux de cette armoire sont directement inspirés de l’école de Fontainebleau : termes canéphores, dont six aux angles du corps supérieur et un entre les deux vantaux inférieurs - figures utilisées ici comme de purs emblèmes maniéristes -, rinceaux, oiseaux, corbeilles, guirlandes de fruits et de fleurs, palmettes et masques de satyres.

Ce meuble, certainement destiné à abriter les objets précieux du commanditaire, a conservé à l’intérieur du corps supérieur un revêtement de soie verte tendue par des galons dorés, dont les clous à tête ronde sont dorés. Ce revêtement était courant pour les meubles précieux. Ce décor, fragile, a très souvent disparu dans la plupart des armoires conservées.