Accrochage : Dépôt d'une table, collection privée hollandaise

 

 

 

 

Depuis le 16 août 2016, le musée national de la Renaissance présente une table aux pieds sculptés de bustes féminins et d’amours flanqués de chimères et de chevaux marins. Exposée au rez-de-chaussée du musée, dans la chambre de la reine, cette table est un dépôt d’une collection particulière hollandaise. Vraisemblablement réalisée en France à la fin du XVIème siècle, elle peut être rapprochée d’une autre conservée au musée de l’Hôtel Lallement (Bourges) et de celle de l’Hôtel de Ville de Compiègne. Ce type de meuble dite "table à joue" était dédié à l’apparat et servait à exposer les objets précieux. Elles étaient fréquemment recouvertes de tapis de table importés de l'Empire ottoman (via Venise) ou tissés en Europe (Espagne, Angleterre). Plusieurs gravures de Jacques Androuet Du Cerceau montrent des tables similaires.

Rares sont les meubles du XVIème siècle à nous être parvenus sans modification ni remaniement. Malgré quelques petites interventions de restauration anciennes (à peine visible), cette table témoigne donc de l'inventité des menuisiers de la Renaissance et de la richesse du mobilier des élites.